enza-zaden-identifies-a-gene-providing-hr-tobrfv

Nouvelles

Enza Zaden identifie un gène hautement résistant au virus dévastateur de la
tomate ToBRFV

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ENKHUIZEN, Pays-Bas

Enza Zaden, l'une des plus grandes entreprises semencières de variétés potagères au monde, a trouvé une solution permettant aux producteurs de tomates de vaincre le virus du fruit rugueux brun de la tomate (ToBRFV - Tomato Brown Rugose Fruit Virus), particulièrement destructeur.
L’équipe de sélectionneurs de tomates de cette entreprise a identifié le gène qui offre une grande résistance à ce virus qui se propage rapidement dans le monde entier. Une percée majeure !

Des enjeux considérables pour les producteurs

Sergio de la Fuente van Bentem, chercheur en pathologie végétale chez Enza Zaden :

« Nous savons que les enjeux sont considérables pour nos clients. C'est pourquoi notre entreprise a tout mis en œuvre pour trouver une solution. Maintenant que nous avons découvert la réponse, nous poursuivons nos efforts pour développer des variétés de tomates hautement résistantes au ToBRFV. Nous espérons qu’elles seront prêtes dans les années à venir. »

Une première mondiale

Les chercheurs de la société estiment que ce gène est sans équivalent dans le domaine et qu'il offreune haute résistance (HR) au ToBRFV, également appelé tobamovirus, d’après son nom de genre.

Grâce à cette innovation, l'introduction de la résistance au ToBRFV va potentiellement sécuriser laproduction pour l'industrie de la tomate, des grandes multinationales aux petits producteurs qui cultivent tous ce légume le plus commercialisé au niveau international.

Propagation rapide du tobamovirus

Détecté en Israël en 2014, le virus du fruit rugueux brun de la tomate (ToBRFV) s'est propagé dans certaines régions d'Europe, d'Amérique, d'Asie et d'Afrique ; sa progression continue, en raison de sa propagation facile par transmission mécanique.

La période d'incubation du ToBRFV étant de deux à trois semaines avant l'apparition des symptômes, la lutte pour contenir dès le début une propagation localisée est particulièrement difficile.

Une aiguille dans une botte de foin

Kees Konst, directeur de recherche sur la culture de la tomate chez Enza Zaden, explique que,lorsque l'équipe d'Enza a entendu parler du ToBRFV pour la première fois, en 2014, par sesreprésentants commerciaux au Moyen-Orient, leur connaissance d'autres tobamovirus tels que levirus de la mosaïque de la tomate (ToMV) et le virus de la mosaïque du tabac (TMV) a donné uneindication des conséquences.

« Nous l'avons analysé et sachant que c'est un tobamovirus, se répandant mécaniquement, nous avons réalisé qu'il allait se répandre dans le monde entier ».

Dela Fuente van Bentem remarque que l'industrie disposait déjà d'une solution au ToMV et au TMV -un gène de résistance unique utilisé depuis des décennies pour arrêter ces deux virus.

« Ce nouveau tobamovirus n’étant pas entravé par cette résistance, il était évident que l'industrie devait trouver une nouvelle solution ».

Le phytopathologiste explique que l'approche d'Enza Zaden a été axée sur la recherche de nouveaux gènes de résistance dans son germoplasme de tomates sauvages - une gigantesque collection de graines de tomates sauvages pouvant être croisées avec des tomates cultivées normales. « Cela revient à chercher une aiguille dans une botte de foin, mais nous avons identifié un gène offrant une grande résistance au ToBRFV ».

Pourquoi un haut niveau de résistance est-il crucial ?

Avec un niveau de résistance intermédiaire (IR) , la propagation du virus est retardée mais celui-ci peut toujours s'attaquer à des plants de tomates - des plants qui présenteront finalement des symptômes tels que des tâches jaunes et des plaques rugueuses.

Avec ce niveau de haute résistance (HR), les plants de tomates testés dans les stations de recherche d'Enza Zaden n’ont présenté aucun symptôme du ToBRFV. M. de la Fuente van Bentem conclut que même les producteurs des régions actuellement exemptes de ToBRFV seront probablement attentifs à cette innovation, étant donné la propagation plus rapide que prévue du virus.

Enza Zaden protègera par des droits de propriété intellectuelle correspondants, l'identification du gène offrant une haute résistance ainsi que les variétés de tomates qui seront développées.

À propos d'Enza Zaden

Enza Zaden, leader mondial dans la sélection de variétés potagères et la production de semences,déploie ses activités dans 25 pays ; son siège est établi aux Pays-Bas. Chef de file renommé dans l'hybridation de tomates, l’entreprise propose des programmes de pointe pour plus de 30 autres légumes et herbes aromatiques.

Vitalis Semences Biologiques est la division des semences certifiées biologiques d'Enza Zaden.

Pour plus d’informations, veuillez nous envoyer un e-mail à communications@enzazaden.nl